Togo: La Société AVIV’ART lance un projet pour planter des arbres dans toutes les écoles et hôpitaux

Faire des établissements scolaires et sanitaires des lieux ombrageux et paisibles ;  c’est tout au moins l’objectif recherché par l’association « Bê notre commune » (BNC), en lançant ce lundi, au centre communautaire de Bê, le projet Champs  Eco-bio de Rue (CEB2R).

Ce projet, qui est lancé à l’occasion de la célébration de la journée nationale de l’arbre, est soutenu par la Commune du Golfe 1, le chef Canton de Bê ainsi que l’association des femmes des chefs traditionnels dudit Canton .

Explicitement, la commune du Golfe 1 va recenser les écoles et établissements sanitaires où il y a de l’espace non-exploité. Les responsables du projet se chargeront ensuite  de proposer aux différents établissements les plants d’arbres fruitiers. Les élèves ou écoliers seront mis à contribution pour les entretenir . Une fois que les arbres auront produit des fruits, ceux-ci seront revendus et une partie de l’argent recueilli va être versée aux différents établissements, selon chaque récolte.  Résultat : Les établissements scolaires et sanitaires auront non seulement de l’argent pour financer leurs projets mais aussi des arbres pour donner de l’ombre.

Selon l’initiatrice du projet, Mme Viva AKUE-ATSAH, le projet s’inscrit dans le cadre du PND, pour la création des richesses.

A long terme, a-telle expliqué, l’objectif  sera de planter des arbres dans toutes les rues et dans les endroits ouverts au public que ce soit à Lomé ou à l’intérieur du pays. D’ailleurs le projet va s’étendre à toutes les communes du Togo, même si la commune du Golfe 1 est la commune pionnière. Une initiative qui, à en croire la responsable, pourrait favoriser le tourisme en amenant de plus en plus d’étranger à vouloir passer vacance à Lomé pour son charme écologique.

« C’est un honneur pour nous de présider le lancement de ce projet ingénieux dénommé champs Eco bio de rue. Un honneur mais également un privilège parce que ce projet qui  vise les 117 communes du Togo débute dans le Golfe 1. Cela voudrait dire qu’à la fin, les gens diront que ce projet a débuté dans le Golfe 1. Nous sommes ici pour vous témoigner de notre accompagnement à cette initiative parce que venant des gens qui pensent  tout le temps au développement de notre commune : toutes les structures citées dans le projet ne cessent de mener des initiatives allant dans le développement de la commune du Golfe1 », a déclaré Espoir KOUIDJODJI, maire adjoint du Golfe 1, représentant le maire principal.

Et d’ajouter « Nous sommes devant un projet qui, s’il est pris au sérieux, pourra créer de la richesse, à travers le profit des arbres fruitiers. Nous allons également créer  de l’emploi. Je voudrais simplement rappeler notre engagement à accompagner toute initiative locale qui vise le développement de notre commune… Nous sommes engagés. », avant de remercier les initiateurs et les partenaires de ce projet.

« Quand nous étions sur les bancs de l’école, nous avions l’habitude, pendant la recréation, d’admirer les arbres de nos écoles. Nous avions des manguiers, des orangers que nous avions dans nos écoles.  Aujourd’hui nous remarquons que ces arbres n’existent plus dans ces lieux. Le projet que nous relançons aujourd’hui a pour but de redonner vie a ces arbres là, non seulement dans les établissements scolaires mais aussi sanitaires. Dans quelques années nous donnerons de l’ombre dans ces structures et nous bénéficieront des fruits de ces arbres », a pour sa part, indiqué la présidente des femmes de chefs traditionnels de Bè.

Charles AYI

LA REDACTION

Read Previous

Covid-19 : Les horaires du couvre-feu réaménagés au Togo

Read Next

Togo: La commune du Golfe 1 veut sauver les espèces végétales en voie de disparition

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *